Les rencontres à Bamber house

Les rencontres à Bamber house

20 novembre 2018 0 Par Nemsta

« Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer »

Je trouve cette citation parfaite.

Les rencontres en auberge de jeunesse (surtout si l’on y reste 6 mois dans la même), se font comme des petits pains. En tout cas elles sont primordiales !

C’est assez étrange ce qu’il s’est passé à Bamber house, mais je n’étais pas le seul à être resté autant de temps. Bien au contraire, on était une vingtaine de “long terme” à avoir vécu dans cette auberge pendant 6 mois. Il y avait également une dizaine de personnes qui allait/venait et prenait l’auberge comme point d’appui et le reste était de simples touristes ou voyageurs de passage. C’est comme cela que petit à petit nous avons créé la BAMBER FAMILY.

Bamber Family

Quand on part pour ce genre d’aventure c’est rarement dans un pays voisin. Nous étions pour 99 % à l’autre bout du monde. Français, anglais, irlandais, italiens, hollandais, allemands, américains, belges, mexicains, taïwanais, coréens, suédois, argentins, uruguayens… Voilà de quoi animer et de faire de cette auberge un point de rencontre entre toutes ces nationalités.

Depuis que j’ai commencé à faire du sport, j’ai toujours eu la chance de voyager, de faire des compétitions internationales et rencontrer des gens de tous les pays.

Mais cette fois-ci c’était différent, j’allais partager mon quotidien avec tous ces gens. Avec du recul, on a réussi un sacré challenge :

6 mois de vie commune, des égos, des caractères différents, des humeurs, des visions de vie différentes, et pourtant pas ou très peu d’embrouilles.

Les managers

On l’a fait ! On a réussi à maintenir une certaine règle de vie, sans pour autant avoir qui que ce soit qui fasse la loi. Nos managers nous ont fortement aidé à éviter les dérapages. Je dois les remercier de nous avoir laissé champs libre pour de nombreuses choses qui ont contribué à créer cette unité, malgré la pression pesant sur leurs épaules. Jenni et Norman. se reconnaîtrons je les remercie à fond pour :

  1. Les fêtes, très bruyantes parfois…
  2. Les shared dinner (dinner partagé entre toutes les personnes de l’auberge, j’y reviendrai plus tard !)
  3. L’excellente gestion des missions du matin pour le nettoyage de l’auberge et la vaisselle du soir
  4. La communication franche avec nous
  5. Nous avoir simplement fait confiance.

Merci.

 

Le staff cleaners

Le staff cleaner est composé de personnes visant à rester longtemps dans l’auberge en woofing. Le woofing c’est du taff sans rémunération en échange du logement et lessive gratuite. (on en reparlera dans un prochain article). Le job est simple, c’est de nettoyer l’auberge 5 fois par semaine 2h30 par jour. Et parfois se relayer le soir pour faire la vaisselle.

Les cleaners vivent dans une petite maison collée à celle des propriétaires. Sorte de grande pièce où sont posés 1 lit double et 6 autres lits, avec des tables, des casiers et une salle de bain et toilette.

Autant vous dire qu’il faut bien connaître et maîtriser le “savoir vivre ensemble” ! C’est top. Honnêtement, c’est une sacrée expérience car au-delà du taff on avait une certaine responsabilité. On se devait d’être accueillant avec les nouveaux arrivants, on se devait également de faire en sorte que les gens vivent dans un endroit propre.

Cette petite maison avait une saveur spéciale, c’était notre petite maison à nous et on en prenait plus ou moins soin ! Heureusement qu’il y avait toujours une demoiselle pour nous booster à faire un gros ménage de printemps une fois toute les deux semaines, Merci Stef !

Taffer ensemble le matin, dormir ensemble, faire la fête ensemble, chiller ensemble ça crée forcément des liens. Il n’y a jamais eu d’embrouille dans le staff. Bien qu’il y ait toujours de forts caractères, il était ultra important de se laisser notre espace de liberté et de calme quand on le souhaitait.

Dès fois mon lit me manque, j’ai changé à deux reprises de lit et c’était toujours les meilleurs ! Soit celui à côté de la porte (parfait pour moi vu que j’étais un sacré couche tard) ou celui de Kath il était EXCEPTIONNEL !

 

Les longs terms

Une vingtaine de personnes de toute nationalité, vivant ensemble pendant 6 mois. Je te présente les longs termes, ceux qui ont créé cette “bamber family”. C’était nous, les cleaners et eux, nos amis qui travaillaient sur Auckland. On en a fait des choses en 6 mois.

Programme !

  1. Organiser des fêtes
  2. Organiser des shared dinner
  3. Jouer au loup-garou presque tous les soirs
  4. Soirée film
  5. Soirée débats
  6. Jouer au jeu du “killer” (jeu consistant à recevoir un nom (ta proie) et pour le tuer tu dois te retrouver dans une pièce seul avec cette personne et lui dire “I kill you !”) UN GROS BORDEL, mais tellement marrant vu de l’extérieur vu que je n’ai participé en tant qu’observateur!!
  7. Sortie en Bar/pub/boîte notamment à l’orbite room (billard et fifa !), au Provedor et bungalo 21 !
  8. Coucher de soleil au Mount Eden
  9. Visite en ville
  10. Tennis !!! (champion en double avec Mlle Charlotte !!!), Foot, gym avec le poto Bernard, etc..
  11. Cuisiner en bordel tous les soirs !
  12. Se respecter
  13. Vivre sans se poser de questions !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Sacré équipe ! J’ai vraiment vécu des moments de folie. Tout n’a pas toujours été simple mais je n’y changerais rien. Aucun regret, juste du fun avec ces tarés. Bosser le matin, puis manger, puis smoke Weed, puis sport, puis chill, puis soirée à partager des dîners, teaser et se coucher tous les soirs à 4h…

On a refait le monde à notre effigie, en paix avec une dose de fun incroyable. J’ai beaucoup glandé et allez… si j’ai un regret c’est sûrement d’avoir TROP glandé et loupé certaines sorties.

Finalement, peu importe, je pense que tout se fait pour une raison et dans ma glande j’ai rencontré et j’ai pu discuter et profiter de toutes ces personnes à fond. Je voulais écrire des faits précis, mais j’en ai trop à relater, et ils sont encore présents dans mon esprit et dans mon cœur. Par respect de vie privé également.

Ces personnes m’ont fait grandir en tant “qu’adulescent”. j’ai vécu en 6 mois ce que je n’ai jamais vécu en 7 ans de ma vingtaine..

Alors Merci, merci à ceux qui ont croisé ma route. Une simple discussion, un échange de recette, des délires, des embrouilles, du sex, du fun, du hiphop, un putain de lifestyle Hippie, de la camaraderie, de l’amitié et de l’amour… Bref, Merci vous m’avait offert le cadeau qui a changé ma vision de la vie. J’ai de l’amour pour vous.

L’importance des rencontres

Je pense que tous ces moments partagés ont été largement responsable de grands changements dans ma vie. Chaque personne avait sa propre personnalité et histoire à raconter. Chaque personne a été une inspiration pour mes récits. J’étais un peu le psychologue de cette auberge et j’ai pu me placer en tant que confident pour un grand nombre de personnes. J’ai vraiment appris à aimer de nouveau l’être humain, et à m’aimer personnellement également.

L’importance des rencontres, va simplement influencer le cour des choses. Je suis un ultra solitaire et indépendant mais je dois avouer que c’était une sacrée expérience. Parfois j’avais l’impression d’être dans une télé-réalité, alors Question :

Aurais-je rencontré, apprécié ces personnes dans un autre contexte ?

Je ne sais pas vraiment. Je ne pense pas.

Premièrement, nous sommes emprisonnés dans un quotidien qui nous harcèle de mauvaise onde. J’ai l’impression qu’en France on se protège même de son prochain en permanence. Faire confiance aux gens devient de plus en plus difficile. On rentre à la maison après avoir travaillé 8h par jour pour les rêves d’un autre, on se tape les transports en commun sur les nerfs, les jours de repos on les passe à dormir tellement on est claqué de la semaine. Bref, à quel moment on se donne le temps de regarder, d’observer dans le présent les autres ?

Deuxièmement, nous sommes conditionnés à respecter certains codes. On doit fréquenter seulement tel ou tel personne. On doit penser politiquement correct, on doit être le plus “normal” possible… Nous sommes ultras conditionnés.

Finalement, si j’ai eu la chance de croiser ces personnes sur ma route, c’est car je suis sorti de tous ces putains de codes. Je voulais rencontrer de tout ! Des gens normaux aux extrêmes  (selon ma perception !) J’ai ouvert toutes les portes de mon esprit pour connaître, comprendre ces personnes. Apprendre à écouter, apprendre à m’exprimer, apprendre à ne plus juger.

Pour finir j’aimerais passer un message :

“VOYAGEZ, RENCONTREZ LES AUTRES HUMAINS ET VOUS ALLEZ EN SORTIR ENRICHI COMME JAMAIS.” 

 

 

Découvrez tous mes articles sur mon PVT Nouvelle-Zélande : PVT Nouvelle-Zélande

 

Liens utiles :

Ma page Facebook : Univers Nemsta

Mon Instagram : Univers Nemsta

Mes deux chaînes Youtube : Univers Nemsta et International Superstar Chiller

Voici mon code de parrainage Booking.com pour que vous gagniez 15 euros en inscrivant le code suivant lors de votre prochaine réservation : https://www.booking.com/s/35_6/tupacd73

Je vous recommande l’agence Fly Away si vous avez besoin d’assistance pour vos voyages, ils sauront vous conseiller au mieux quel que soit votre budget ! (Billets d’avion pour votre départ en PVT, Roadtrip, location de voiture, logement en auberge de jeunesse, commande de devises, etc.)

=== AUCUN FRAIS DE DOSSIER AVEC LE CODE : NEMSTA ===