Trésor de l’Argentine: Les chutes d’Iguazú et la traversée de la province de Misiones

Trésor de l’Argentine: Les chutes d’Iguazú et la traversée de la province de Misiones

22 juin 2019 0 Par Nemsta

C’est à la fin de mon année en Argentine que nous avons décidé d’aller visiter l’attraction numéro une du pays: “Les chutes d’Iguazú”.

Visiter seulement les chutes auraient été du gâchis tant la province de Misiones est riche en histoire et paysages fantastiques. On savait bien que cette aventure allait être la plus onéreuse de toutes, nous avons donc bien ficelé notre budget pour pouvoir profiter sur place tout en restant raisonnables. Avec les expériences de voyages précédentes et les bonnes connaissances de ma copine argentine, notre programme était assez simple:

  1. Visiter les chutes d’Iguazú des deux côtés (Argentine et Brésil)
  2. Visiter au moins une ruine de jésuites
  3. Faire un maximum de randonnées en nature
  4. Profiter de la “street food”

Résultat, aucun programme n’a été effectué à l’avance mis à part les chutes d’Iguazú. Pour le logement nous avions un budget de 1000 pesos maximum/jour et pour les repas 500 pesos/jour. Les voyages en bus ne nous ont pas coûté chers (mis à part l’aller depuis Santa Fe à Puerto Iguazú… 16h de bus!)

Parlons un peu de ce bus!

 

 

C’est en effet un épisode assez épique en soi car nous aimons voyager pour nos longs trajets dans des bus assez confortables mais en payant 300 pesos en plus nous avons eu droit à la classe premium! Ce service comprenait un siège en lit total (quand je dis totale, c’est totalement horizontal!), avec un rideau de séparation (pas trop utile car nous voyageons en couple mais pour une fille qui voyage seule c’est agréable pour l’intimité…) et un petit écran où l’on pouvait visionner nombreux films assez récents ou pas. Bref, parfait pour nos 16h de route….

 

Puerto Iguazú et Foz do Iguaçu

L’arrivée matinale nous a permise de faire le checkin assez rapidement dans le AirBnb que nous avions loué, pour ensuite profiter de la journée.

Nous avons pris une bonne douche et fait une sieste jusqu’en début d’après-midi, puis après un petit “almuerzo” rapide, nous avons pris le bus pour visiter une réserve Guarani. Un guide nous a accompagné dans la petite jungle jusqu’au fleuve Iguazú. Ce fut très intéressant et nous avons appris beaucoup sur les différents pièges utilisés pour chasser, sur la faune, la flore et les traditions. Cette instructive petite marche (2h30/ 3h) a été mine de rien un constat assez triste. En effet, nous avons vu de nos propres yeux comment l’homme a pu détruire la terre et imposer à certains peuple le tourisme et toutes les répercussions qu’il y a autour…

 

 

Bref, après quelques moments de réflexions (car ma chérie et moi-même sommes aussi touristes au final..) nous avons réservé une petite table dans un restaurant bien sympathique afin de déguster des spécialités locales. Bon repas, bon dodo, prêt pour le programme du lendemain.

 

Les chutes côté argentin

 

J’avais bien entendu vu en photo ces fameuses chutes d’eau, mais j’ai été littéralement bluffé! C’est géant et c’est un régal de pouvoir profiter des 3/4 track de 1h30 2h pour voir toutes les cascades selon différents points de vue. C’est une expérience exceptionnelle malgré la chaleur, malgré l’affluence touristique. Je le recommande à 1000%. On est clairement en train de marcher dans la nature et on est au plus près de chaque cascade, TOUT est photogénique. Malgré les nombreux touristes, on peut tout de même toujours trouver un moment calme où l’on est presque seul.

 

 

Les points positifs:

  1. Etre complément en immersion et se sentir tout petit face à la force des cascades
  2. Les vues imprenables quelque soit le chemin que l’on emprunte
  3. Pouvoir par moment être un peu loin de la foule, dans le calme et profiter de la nature
  4. le rapport qualité prix!

 

Les chutes côté Brésil

 

Le lendemain nous avons visité cette fois-ci les chutes mais du côté brésilien. Je ne vais pas y aller par dix milles chemins, cela a été notre plus grosse déception de ce voyage! Le trajet est assez court mais le passage de douane (comme tous d’ailleurs) peut s’avérer assez pénible sous la chaleur. Une fois arrivés, on a l’impression d’être dans un jurassik parc! Tout est clean, tout est bien ficelé et ce n’est vraiment pas du tout l’image que j’avais de ce côté-là. Hormis cela, Il y a quand même de sacrés points de vue et on a un sacré panorama de quasiment l’ensemble des cascades.

 

 

La marche est vraiment courte (1km a peine….) et c’est complètement blindé de monde. C’est très désagréable de se faire bousculer toutes les 2 minutes par des gens qui prennent des photos, puis reparte sans même prendre le temps d’apprécier. Apprécier, c’est bien une chose que j’aurais aimé faire mais ce fut impossible.

Bref, ce fut cher pour ce que c’est, trop court, si vous devez choisir entre les deux….. Passez votre chemin et allez du côté argentin, réservé pour les vrais amoureux de la nature…

Points positifs:

  1. le panorama et la vue “carte postale” sur toutes les cascades
  2. le petit parc d’oiseau (très triste dans l’ensemble de voir des animaux enfermés) mais possibilité de voir le fameaux oiseau “Tucan”
  3. le soleil…. désolé je n’ai rien trouvé d’autres….

 

La triple frontière (Paraguay, Brésil, Argentine)

Notre dernière soirée a été une magnifique balade au marché artisanal qui se trouve côté fleuve avec vue sur la triple frontière. C’est l’un des marchés d’artisanat que j’ai le plus apprécié car on pouvait faire la différence entre les importations et le vrai travail des artisans. Cela se ressentait également sur les pris mais je préfère payer un peu plus cher un vrai artisan qu’un revendeur.

Le coucher de soleil a été magnifique, accompagné de cette atmosphère paisible avec musique latine en fond.

Chao Puerto Iguazú. Gravé dans mon cœur.

 

Puerto rico

C’est enfin à ce moment-là qu’a commencé notre aventure, car ne sachant pas où aller pour la suite de celle-ci, nous avons pris le bus pour redescendre vers Posadas (capitale de la province et lieu où nous avions réservé notre bus retour). On savait que l’on avait plus ou moins 7 jours pour atteindre le sud de la province donc nous avons judicieusement décidé de s’arrêter dans 2 villes.

La première fut Puerto Rico, car ça nous paraissait une ville assez grande pour pouvoir trouver un logement et pas trop éloignée des choses que nous voulions visiter. Nous avons pris un petit bus qui nous a déposé à la petite gare routière. Arrivés sur place, nous nous sommes posés dans un glacier (seul endroit ouvert avec connexion wifi) pour tenter de repérer notre prochain logement!

 

Hotel/Piscine/jardin/chambre de luxe/petit déjeuné compris!

Voyageant en basse saison, nous avions repéré plusieurs hôtels et le premier a été une agréable surprise niveau prix  (1000 pesos la nuit) pour le cadre! Après avoir beaucoup crapahuté à Puerto Iguazu, on avait envie de se prendre une bonne journée détente dans la piscine de l’hôtel avec notre maté, en appréciant un coucher de soleil encore incroyable.

 

Gruta des los indios

C’est dans un jour de grosse pluie que nous avons décidé de partir à l’aventure en bus puis une marche de 1h pour arriver à la “gruta de los indios”. Grosse déception! ce n’est pas la faute du temps car on était muni de nos ponchos et au final la pluie a donné un sacré charme à cette balade en terre rouge au beau milieu de la nature (entre nature artificielle…. et vraie nature!!). Encore un spectacle désolant de la déforestation, et les grottes ne nous ont pas vraiment transcendé… Bref ce que je retiens de cette balade sous la pluie torrentielle c’est justement le charme de marcher et galérer, faire la rencontre d’un tatou, faire du stop et chopper un bus, rentrer à l’hôtel et se baigner dans la piscine sous la pluie, prendre une bonne douche chaude et finir par une bonne pizza!

 

San ignacio

Après deux bonnes nuits à Puerto Rico nous avons décidé notre prochaine destination: San Ignacio!

Alors pourquoi?

Nous avions décidé d’aller visiter les restes de ruines des jésuites mais également faire une autre randonnée pour aller chiller au fleuve le plus proche. C’est donc 3 nouvelles nuits que nous avons booké dans notre nouvelle auberge avec piscine!

Dès notre check in nous avons voulu profiter des ruines et apprendre un petit peu plus sur ce fameux site. Nous avons été confronté à un soucis inattendu: aucune banque ne fonctionnait avec nos cartes locales !!!! Heureusement, on avait un peu de cash sur nous pour payer l’hostel, l’entrée des ruines et deux repas du soir….

 

Les ruines jésuites

Ces magnifiques ruines de couleurs jaune (un vieux jaune) contrastent bien avec la nature verdoyante autour. Nous avons bien pris le temps de visiter ce site immense et nous nous sommes même accordés une petite sieste sur place. C’est toujours agréable de ne pas être pressé par un certain timing. J’ai pris beaucoup de photos et vidéos pour ma chaine youtube mais j’ai également bien profité des yeux. C’est tout l’enjeu, prendre des clichés, mais ne jamais oublier de profiter avec les yeux car ce sont mes souvenirs qui font défiler dans mon esprit les photos prises à l’œil nu…

 

Parque provincial teyu cuare

Cette randonnée nous a pris TOUTE l’après-midi jusqu’aux dernières lumières du jour! Il a fallut crapahuter énormément pour arriver à peine au point de départ de différent track il y avait 4 choix:

  1. La maison d’un ancien réfugié nazi disparu sur laquelle la nature a repris ses droits…
  2. Route vers le fleuve par les escaliers longeant celui-ci (descendre puis monter)
  3. Route par la jungle jusqu’au point de vue du fleuve (monter puis descendre)
  4. Petit track qui amène à un autre joli point de vue du fleuve

faute de temps car nous n’avions pas prévu qu’à pied il faille marcher autant, on a du faire un choix et sélectionner seulement le choix numéro 2 et 4.

 

 

La route par le bush a été assez rapide et malgré le dénivelé, pas si difficile que ça mais notre arrivée au point de vue a été gâché par une maman qui a fait faire ses besoins à son gamin au view point!!!!! imaginez l’odeur…. bref nous sommes donc retourné au point de départ des tracks et sommes partis pour le choix numéro 4. Nous étions seuls et nous avons pu profiter d’un bon maté et le la magnifique vue!!! Le retour fut assez compliqué sous la chaleur mais on a adoré marché et rentrer au petit San Ignacio. Je me suis jetté dans la piscine à notre retour! un vrai bonheur.

 

Santa ana

Après un joli jour de soleil, il a bien fallu retrouver notre chère pluie! Mais hors de question de rester planté à l’auberge. Nous avons décidé de nous rendre près de Santa Ana pour aller visiter une croix géante qui du haut de celle-ci est censée donner une vue imprenable 360 degrès sur la forêt. Après avoir pris un bus, un taxi et après avoir rencontré de jolis oiseaux, une mygale, nous sommes arrivés sur site.

 

 

C’est une sensation assez étrange que de trouver un complexe touristique à moitié fermé. Explication:

La petite marche dans la forêt autour fermé depuis de nombreux mois….. complexe vide, que du personnel travaillant sur place (qui nous on même raccompagné en navette à la fermeture…). Bref ce fut une expérience assez bizarre. Nous avons retenu seulement la vue magnifique sur la jungle et les rencontres animalières (mygales, grands oiseaux!!!, papillons etc…)

Posadas

Voilà notre destination finale, Posadas capitale de la province de Misiones. Il n’y a vraiment rien de particulier dans cette ville mais nous y sommes restés 2 nuits, ce qui nous a permis de faire le point sur ce voyage en ce baladant en ville, profitant des marchés à puces, du waterfront, de la vie nocturne, et des magasins de shopping.

 

 

Voici une vidéo de mon passage à Misiones

 

En écrivant ces mots au fil de l’article, j’ai eu une émotion particulière car ce fut l’un des derniers grands voyages de cette fabuleuse année dans le pays de ma chérie. J’ai sûrement été un peu dur avec Foz de Iguaçu (chutes côtés Brésil), mais en revoyant les photos je me dis que c’était tout de même une incroyable vue. Je retiens en tout cas de ce voyage de belles surprises de la nature, de belles rencontres avec la communauté Guarani, mais aussi beaucoup de questions quand à la place du développement touristique à travers le monde.

En effet, je me demande si ces peuples sont vraiment gagnants à échanger leurs terres contre de l’argent, ont-ils vraiment le choix, ne sommes-nous pas en train de tuer certaines traditions et civilisations? Bref, je suis voyageur, touriste également et je ne peux pas me plaindre de ma situation car je vois de mes propres yeux le monde comme j’en ai toujours rêvé, mais à quel prix?….

J’exprime mon entière gratitude pour cette chance que j’ai, et je l’exprime également pour tous ces peuples qui nous reconnectent à leurs traditions et leur rôle important dans l’histoire de la civilisation humaine…

Merci.

Gratitude.

Viva Argentina et vive les peuples du monde et leurs traditions.

 

Pour booker votre bus pour quelconque destination en Argentine: https://www.centraldepasajes.com.ar/

Voici mon code de parrainage Booking.com pour que vous gagniez 15 euros en inscrivant le code suivant lors de votre prochaine réservation : https://www.booking.com/s/35_6/tupacd73

Je vous recommande l’agence Fly Away si vous avez besoin d’assistance pour vos voyages, ils sauront vous conseiller au mieux quel que soit votre budget ! (Billets d’avion pour votre départ en PVT, Roadtrip, location de voiture, logement en auberge de jeunesse, commande de devises etc..)

=== AUCUN FRAIS DE DOSSIER AVEC LE CODE: NEMSTA ===