Trouver du travail et faire beaucoup d’argent en Australie (partie 2/2)

Trouver du travail et faire beaucoup d’argent en Australie (partie 2/2)

22 décembre 2018 0 Par Nemsta

Trouver du travail bien rémunéré a été un challenge assez compliqué sur la côte ouest mais qui s’est avéré fructueux niveau thunes au final. Il fallait donc que je fasse la même chose de nouveau, mais cette fois-ci de l’autre côté de l’Australie et sur une petite île: La Tasmanie.

En effet, j’ai tenté la Tasmanie car la même copine qui m’avait logé à Margaret River m’a conseillé cette petite île pour bosser. Je ne savais pas à quoi m’attendre ni des paysages, des gens, et encore moins du boulot!

Mes démarches depuis Launceston

C’est à Launceston que j’ai décidé d’installer mon Quartier Général de recherches d’emploi! Oui, j’étais une nouvelle fois motivé pour chercher un emploi bien rémunéré, dans une zone régionale, loin de la ville et avec un package (logement/nourriture!). Je cherchais dans une zone reculée, je ne savait pas encore que j’allais me retrouver dans une autre dimension!

Et c’est depuis ma chambre de l’auberge que j’ai trouvé l’offre du siècle! Alors petite précision, cette chambre restera dans mon cœur pour toujours car elle m’a porté une chance incroyable!! j’ai loué une chambre avec lit superposé et salle de bain privé. La plupart du temps j’étais seul dans la chambre, et cette chambre possédait un petit bureau, parfait pour mes recherches d’emploi et pour travailler mes vidéos. La fenêtre donnait sur les toits de la ville, bref, ambiance mystique le soir avec le bruit des cloches!

Launceston pour x raisons, m’a totalement séduit et je me suis posé la question: Et si j’y travaillais?

Une fois de plus j’ai donc tenté les candidatures spontanées. Cependant, il m’est arrivé une chose étrange, c’est que cette fois-ci je n’ai clairement pas eu les couilles de le faire. Je n’avais strictement aucune raison de ne pas le faire, et chaque jour je passais devant une sandwicherie super sympa, avec une offre pour un 25h à faire des sandwich, pas d’expérience requise! C’était tout bénef, sauf le nombre d’heures mais j’étais prêt à le faire un petit mois pour voir. Et ben non! Impossible de faire le premier pas.

C’est incroyable, j’étais pourtant avec un capital confiance à bloc et je faisais face à un blocage psychologique!

Du coup, changement de programme (et exit les candidatures spontanées), le soir quand je rentrais de mes balades, ou les matins au réveil des cloches de Launceston, je me posais avec mon café et mes barres de céréales devant l’ordinateur et je lançais mes sites d’offres d’emploi, secteur Tasmanie.

J’ai beaucoup postulé dans le fruit picking et j’ai même été contacté plusieurs fois, mais je n’ai pas senti le coup. J’ai un peu du mal à faire confiance à un chinois qui répond dans un anglais assez approximatif, ça sentait l’esclavage pour pas une bille. Quitte à être un esclave, autant que je sois rémunéré correctement! merde!

Du coup, après une dizaine de jours et proche du coup de blues car je ne trouvais rien, et bien c’est à ce moment-là que je trouve une offre de RACT (groupe très présent en Tasmanie, qui offre énormément d’emplois), pour le poste de valet de chambre et serveur dans un hôtel de luxe!

Poste : Valet de chambre le matin, serveur le soir au Cradle Mountain Hotel

salaire: 24$/h la semaine 27$ le samedi 29$ le dimanche (un petit peu moins qu’à Mount Magnet)

package: 3 repas par jour inclus  et environ 35h minimum par semaine

logement: 90$ la semaine seulement!!!! dans une grande maison avec chambre personnel et douche partagée à 2.

J’ai carrément sauté sur l’occasion et littéralement harcelé TOUS les jours la personne s’occupant des embauches, jusqu’à avoir un entretient téléphonique avec la chef des valets de chambre et le manager de l’hôtel! En 15 minutes c’était dans la poche, j’ai pu posé toutes les questions relatives au salaires, au logement, et la garantie de travailler au minimum 35h par semaine! C’était plié, le lendemain la demoiselle s’occupant de mon cas m’annonce la bonne nouvelle. Je devais préparer mes valises direction la capitale de Tasmanie pour y faire mon stage d’intégration!

 

La formation à Hobart

Le job en poche, il fallait désormais que je me rende dans la capitale de Tasmanie, Hobart, pour faire un petit stage d’une journée pour nous présenter le groupe RACT, le poste, et ce qui nous attendait sur place. Nous avions également eu une nuit offerte dans un hôtel de luxe avec repas du soir compris, la veille du stage.

Je ne voulais pas faire face à quelconque grève de bus ou autre connerie de malchance, je m’y suis rendu deux jours avant. Non seulement pour faire les achats de mes futurs tenues de travail (achat de polo noir, pantalon noir et chaussures noires à TARGET), mais aussi pour profiter de la capitale et me préparer mentalement à repartir sur au moins 2 mois de travail intensif.

La nuit à l’hôtel fut parfaite! j’ai profité du lit, du repas et j’ai répondu à quelques questionnaires obligatoires sur les règles dans le monde du travail.

Le stage en lui-même était assez crevant, mais c’était cool de rencontrer 2 de mes futurs collègues de travail, avec qui j’ai partagé la route dans leur voiture jusqu’à Cradle Mountain.

Arrivée à Cradle Mountain

Tout allait bien pendant le trajet, jusqu’à ce qu’on entame les routes de montagne. Je n’exagère rien, plus on montait plus les paysages étaient différents, plus sombres, brumeux, humides… On montait, montait et montait jusqu’à arriver à un plateau et là, on a eu le sentiment de passer dans une autre dimension. Cela faisait 45 minutes qu’on avait aucun signe de vie (dernier village déjà passé) et le GPS qui n’indiquait plus grand chose. On continuait de rouler avec autour de nous des vastes étendues de nature humide, brumeuse et des arbres morts de couleur blanche!!! Putain c’était magnifique mais flippant à la fois… Nous avons entamé à la tombée de la nuit, la dernière montée jusqu’à l’hôtel.

 

 

Nous avons été accueilli par le réceptionniste et il nous a indiqué nos chambres (chambre de l’hôtel, au frais de l’hôtel!!). Le soir, nous avons eu droit au buffet à volonté de l’hôtel! On rigolait et on disait que c’était pas possible, il devait y avoir un traquenard…

 

Cradle Mountain Hotel

Superbe hôtel de montagne et de luxe, célèbre pour sa restauration et les fromages et vins de Tasmanie qu’il propose. Il est bien entendu situé au cœur du parc national de Cradle mountain Lake St Claire. Les visiteurs sont attirés également par la galerie d’art. Nombreuses sont les activités proposées par l’hôtel, entre les dégustations de vins et de fromages, les excursions dans le parc national et les visites du diable de Tasmanie!

Personnellement je trouve l’hôtel magnifique. Dans sa structure montagnarde, ses chambres, son restaurant et le complexe qui l’entoure. c’est vraiment agréable de se balader juste autour de l’hôtel pour prendre l’air bien frais et être au contact des animaux.  Tous les jours, des animaux passaient à quelques mètres de nous. C’était fabuleux de voir la nature de si prêt. Autour de l’hôtel il n’y avait rien d’autre que de la forêt.

 

 

 

Le job

On nous avait dit qu’on aurait droit à une introduction et un stage d’un jour le lendemain de notre arrivée, au final nous avons eu droit à une courte présentation des lieux et de suite nous avons dû bosser! Pas du tout sappé pour nettoyer les chambres, mais ce n’est pas grave on a pas bronché et on a exécuté!

C’était donc le premier traquenard, nous qui avons cru avoir 2 jours de vacances supplémentaires (faut pas se mentir, les stages c’est les vacances!), nous avons enchaîné les heures. Ceci-dit, pendant une semaine nous avons dormi à l’hôtel avant de s’installer dans la staff house. Les repas n’étaient plus le joli buffet, mais la cantine pour le staff cuisiné tout de même par les chefs! Donc c’était vraiment bon et avec toujours un choix de 2/3 plats principals, des entrées et desserts etc.. pas de quoi se plaindre.

Valet de chambre ça consiste en gros à faire les lits, la poussière, passer l’aspirateur et nettoyer les salles de bain/ toilettes en un temps record! Après généralement 4/5h de cleaning t’es rincé! Mais qu’est-ce qu’on a fait les cons avec mon pote de Liverpool! On est même parti en grève contre la chef de service qui était une jeune sadique de 19 ans! incroyable! L’ambiance avec les collègues était plutôt cool mais on pouvait observer de sacrées divergences entre la cuisine, les serveurs, les cleaners, la reception. C’était comme une bataille de game of thrones! Tout était dans le mental!

J’ai pu expérimenter le boulot de food runner le soir au restaurant. Ce poste consiste à connaître les plats par cœur et savoir quel plat sort de la cuisine et à destination de quelle table, et les apporter à la table en question. J’ai vraiment eu des fous rires en repensant à toutes les conneries et mes maladresses! Alala boulot qui n’est pas fait pour moi mais pour le coup ce fut une sacrée expérience. C’était cool de partager le shift avec mes potes, même si parfois je sentais de la jalousie car food runners en saison calme c’était le pied et le poste avec le moins de pression!

 

 

Je n’étais pas parti pour faire food runner mais aux vues de la baisse de mes heures de travail, j’ai demandé à travailler le soir.

J’ai tout de même réussi à faire mon minimum de 40h par semaine, voir plus pour certaines semaines.

Au taff, c’était des jours de grosses déconnades et des jours de nerfs et de fatigue et manque de motivation. Surtout le matin avec mademoiselle sadique qu’on a littéralement fait pété les plombs, elle méritait, elle nous les avait brisé jusqu’à la rupture et jusqu’au jour où je me suis barré du shift et je l’ai laissé toute seule dans la merde. Bon ce n’était pas sans conséquence et le manager m’a quand même tempéré. J’étais sur la fin de mon contrat je m’en foutait un peu. C’est bête de dire ça, mais quand ta chef de secteur est méchante, t’as encore moins envie de bosser et j’ai même eu envie de volontairement casser les couilles en retour (j’en suis pas forcément fier)… Avec mon pote anglais on a finit par atteindre le point de non retour, et s’en foutre complètement du boulot jusqu’à se faire des batailles de papiers cul dans les salles de bains et le minimum requis niveau nettoyage. C’est le prix qu’a payé miss sadique pour nous faire chier tous les jours.

Dommage, ça nous aurait facilité la vie et éviter les clashs au travail.

Heureusement les bons côtés étaient la visite quotidienne de pademelon (sorte de marsupiale ressemblant au wallabie et kangourou) lorsqu’on débutait notre shift de cleaner. C’était un peu notre mascotte et on l’attendait tous les matins pour lui donner à manger en secret!

 

 

Le shift du soir en revanche c’était vraiment cool et détente (plus ou moins car ça me stressait de porter des assiettes !) Mais dans l’ensemble les clients étaient extrêmement compréhensifs et super chill! vive les australiens pour cela. Avec les potes on a quand même fait des shift complètement défoncés, surtout lors des grosses soirées avec les groupes de Mercedes (des riches cools)! Mais ça, c’était la faute de la manager du restaurant (hyper cool) qui nous a fait un cour sur le vin avec test! Autant vous dire que l’on s’est enquillé toutes les bouteilles ouvertes!

On est arrivé au taff complètement éclaté, même avec une sieste! Mais on a tout déchiré! le groupe de clients étaient ravis et discutaient beaucoup avec nous! La manager totalement au ange, service de vin impeccable, service à table et débarras des tables nikel (malgré mes conneries qui sont passées inaperçues!). Bref, j’ai des souvenirs de quelques soirées mémorables à repartir à notre maison (située à côté de l’hôtel) avec les restes du délicieux buffet de l’hôtel pour “RE” fêter un bon shift accompagnés d’un bon joint et d’une bonne bierre au milieu de la forêt ou bien au chaud dans le salon commun!

Hors taff, mes journées se résumaient à faire du sport, des randonnées et m’évader dans la nature, seul ou en groupe, c’était nécessaire pour tous. Couper avec cradle mountain, couper avec la colloc… Il faut se remettre dans le contexte, nous avons été 14 à vivre dans une maison entassés les uns sur les autres, certes avec notre chambre, mais on travaillait également avec ces mêmes personnes. Autant vous dire que tout n’a pas toujours été rose.

Mais au final, on s’est quand même bien marré car après le travail c’était le défouloir, fêtes, ou juste quelques bierre, soirée puzzle, échecs, viré en montagne de nuit et profiter de l’air frais entre deux taff d’herbes. On était dans notre monde, coupés de la civilisation, le paradis et l’enfer en même temps. Beaucoup Plus de paradis que d’enfer!

 

 

Conclusion

Petit calcul: 24$*4jours*8h = 768

27$*6h  (samedi)= 162

29$*6h (dimanche) = 174 soit un total de 768 + 162 + 174 =  1104$

1104$ – 90$ (logement) – taxe(200$) = 814$ net!!!! par semaine moins l’alcool et quelques courses

Voilà en gros ce que je gagnais: 700$ par semaine en faisant la fête! J’ai travaillé 2 mois donc environ 8 semaines

700*8 = 5600$

Je tiens à préciser que j’ai récupéré mes taxes, et ma retraite. donc il faut ajouter 1500$ en plus!

Au delà du fric c’est encore une expérience riche en émotions, et très enrichissante. Je garde un souvenir très positif des rencontres, des challenges que je me suis imposés et surtout de la nature. Cette nature, ce parc national est gravé dans mon cœur à jamais.

 

Avec l’argent que j’ai gagné en 4 mois et demi (2 mois et demi à Mount Magnet et 2 mois à Cradle Mountain) j’ai pu voyager sur une grande partie de la côte est, le sud et la Tasmanie en Australie, en Nouvelle Zélande et dans 7 pays d’Asie (Malaysie, Singapour , Vietnam, Myanmar, Laos, Cambodge, Japon). J’ai également pu financer mon 3ème PVT en Argentine. L’année s’est résumée à 4 mois et demi de travail, 8 mois de voyages à l’autre bout du monde…

Je ne suis pas meilleur que quiconque, je vous ai donné tous les astuces dans mes précédents posts sur le travail en Nouvelle Zélande et en Australie. Il faut juste le faire. JUST DO IT, TRUST IN YOURSELF, NEVER GIVE UP

Je vous laisse méditer sur cela.

 

Lien utile:

Je vous recommande l’agence Fly Away si vous avez besoin d’assistance pour vos voyages, ils sauront vous conseiller au mieux quel que soit votre budget ! (Billets d’avion pour votre départ en PVT, Roadtrip, location de voiture, logement en auberge de jeunesse, commande de devises etc..) Prix avantageux, ils font tout!

AUCUN FRAIS DE DOSSIER AVEC LE CODE: NEMSTA (à inscrire lors du devis gratuit, sans engagement! Comparez avec vos prix, vous verrez!)

The jobshop (le best !!!)

Indeed Australia

Seek Australia

Backpackerboard Australia